À l’ouest de Rennes, des survols de drones inquiètent les propriétaires de chevaux

Information reçu par OVNI ANJOU, article provenant du journal Ouest France publié le 21 septembre 2020

Re post: À Talensac, à l’ouest de Rennes, c’est l’inquiétude pour des propriétaires de chevaux qui subissent depuis plus d’une semaine, tous les soirs vers 21 h, le survol de leur propriété par des drones.Alertée par les propriétaires d’une ferme talensacoise, Virginie Richard, adjointe en charge du cadre de vie et de l’environnement à Talensac, commune à l’ouest de Rennes, s’inquiète de cette situation préoccupante.« J’ai rencontré une habitante vendredi en mairie car sa famille fait face à une situation inhabituelle. Ils sont propriétaires d’une ferme. Tous les soirs à partir de 21 h une dizaine de drones de tailles plus ou moins importantes survolent la propriété et particulièrement les chevaux, jusqu’à 4 mètres environ au-dessus d’eux, explique l’élue. L’actualité inquiète bien sûr les propriétaires qui ont mis en place une surveillance de nuit pour protéger leurs chevaux ».Interdits de survol la nuit« Nous nous sommes renseignés auprès d’un professionnel qui nous a donné quelques éléments sur la réglementation de l’utilisation des drones. Les drones sont interdits de survol la nuit. Ils ne sont pas autorisés non plus à survoler les habitations. Le drone doit être vu en permanence par l’utilisateur. À plus de 150 mètres de hauteur en utilisation, le pilote doit avoir une licence ainsi qu’une autorisation de survol délivrée par l’aviation civile », ajoute l’élue.La gendarmerie alertéeIl semblerait que ces drones soient pilotés par des professionnels manœuvrant par gestion informatique, « il ne s’agit pas de drones d’amateurs car, a priori, ils sont guidés par un système informatisé ».Considérant comme anormal le nombre important de ces drones qui survolent la propriété, la famille a également alerté la gendarmerie qui est venue constater deux soirs de suite la présence des engins volants qui stationnent au-dessus de la propriété pendant plusieurs minutes.« Ils ressemblent à des ovnis »« Un drone particulièrement gros, accompagné d’autres plus petits, stationne au-dessus des boxes et des chevaux. La semaine dernière, nous en avons vu entre 8 et 10. Nous ne connaissons pas la raison de leur présence et cela nous inquiète. Nous avons informé de la situation sur le groupe Facebook d’alerte équine. Nous avons photographié les drones, ils ressemblent à des ovnis ! Aujourd’hui nous ne sommes toujours pas rassurés sur leur origine », témoigne la propriétaire des chevaux.« Selon la gendarmerie, des cas similaires ont déjà été observés dans les communes environnantes, notamment de Bréal-sous-Montfort, Goven ou encore Baulon. La difficulté pour les autorités est de pouvoir localiser le pilote qui peut guider son drone sur plusieurs kilomètres alentour. »

OBJETS AQUATIQUES NON IDENTIFIES EN RUSSIE

Objets Aquatiques Non Identifiés: le dossier RUSSE de Paul Stonehill y Philip Mantle

Ecrit par le grand enquêteur de langue russe Paul Stonehill, et avec l’apport de Philip Mantleauteur et éditeur britannique, fondateur de Flying Disk Press, ce livre explore l’énigme-clé que constitue pour les questions ufologiques le phénomène des objets sous-marins non identifiés, qui sont signalés sur les cinq continents (et dans tous les océans !) depuis plusieurs dizaines d’années.
Le livre de référence incontournable sur cette thématique est celui de Ivan Sanderson, INVISIBLE RESIDENTS, paru en 1978 et traduit en français en 1979 (épuisé). Plus récemment en France, le chercheur Sylvain Matisse, qui administre le site Investigation Océanographique et Observations Aquatiques Non-Identifiées a consacré deux livres extrêmement documentés à ce « volet » du phénomène OVNI trop peu commenté jusqu’à ce jour, en tout cas en France. L’écrivain italien Roberto PINOTTI, dont le livre CONTACTS OVNIS EN ITALIE a été publié en mai dernier, a accepté écrire une préface au livre de Stonehill et Mantle,

Sont examinés dans le livre de Stonehill quelques-uns des dossiers les plus sensibles de l’ex-Union Soviétique, parmi lesquels les mystères du Lac Baïkal, mais également ceux de nombreux autres lacs et mers intérieures moins connues de l’immense Sibérie.
Il a souvent été dit que nous en savons plus sur la surface de la Lune que sur les mers et les océans du monde terrestre. L’étude des OANIs (Objets Aquatiques Non Identifiés) ou USOs (Unidentified Submarine Objects) met en évidence cette réalité qui doit tous nous interpeller..
Pendant des années, les gens de mer ont rapporté des phénomènes étranges, et ces signalements ont été faits spécialement par les armées du monde entier.
S’il est vrai qu’une grande partie des archives « OANI » de l’armée soviétique et de l’armée russe restent secrètes, quelques-unes sont disponibles grâce aux efforts d’enquêteurs russes opiniâtres.Beaucoup sont des militaires, de l’Armée, de l’Aviation et bien sûr de la redoutable Marine russe qui sillonne toutes les mers du globe.De très nombreux auteurs russes ont consacré des études volumineuses à ces cas inexpliqués dans les milieux marins, on est frappé de cette richesse bibliographique, qui ressort dans les abondantes notes de bas de page et dans l’index que l’auteur a généreusement constitué. Le plus fameux de tous est sans doute Felix Zygel, décédé en 1988, dont les sources ont touché tous les échelons des agences civiles et militaires, et dont le manuscrit est jusqu’à présent non publié, pour des raisons que l’on devine. Une pleine divulgation viendra-t-elle un jour prochain avec et par la Russie? Mikhail Gershtein, autre chercheur que l’auteur présente comme l’un des ufologues de référence en Russie, n’apparaît toutefois en anglais que dans un ouvrage collectif; Investigating the Anomaies: Mysteries from Behind the Iron Curtain ; on en déduit que ses écrits principaux sont publiés en russe et non traduits à ce jour. 

Paul Stonehill et Philip Mantle révèlent des rencontres étranges faites par la Marine soviétique et la Marine russe avec des choses qui ne sont pas supposées exister. On en apprend sur les mystérieux kvakeri, objets imposants détectés par les sous-marins soviétiques et aux propriétés hors du commun; sur les “nageurs” du lac Baikal, (probablement des humanoïdes de très grande taille), sur les bizarreries d’Issyk Kul, sur les évènements inexplicables survenus dans l’Océan Arctique et dans beaucoup d’autres mers. On trouve encore dans ce livre des incursions imprévues et qui s’avèrent fort pertinentes, dans les récits sacrés de l’hindouisme, en l’occurrence certains épisodes du Mahabharata, Le lecteur s’interrogera librement sur les liens entre les dieux védiques, Indra, Arjuna, Shiva, Vishnou. et des créatures sous-marines qui résidaient alors dans le voisinage des grands lacs proches de l’Himalaya. 
La majorité de ces récits n’ont jamais été partagés hors de la Russie ou de l’ancienne Union Soviétique. Ces témoignages suggèrent une présence permanente et non identifiée dans les profondeurs des masses aquatiques de notre planète.

Rappelons que le dossier “USO” est revenu dans l’actualité avec les récentes révélations autour des observations faites en 2004 depuis le porte-avions Nimitz au large de la baie de San Diego, en Californie. L’ufologue et écrivain Preston Dennett a récemment consacré un libre aux  mystères de la baie de San Diego (Californie) en particulier les observations spectaculaires et récurrentes dans le « Couloir de Santa Catalina » : Undersea UFO Base: An In-Depth Investigation of USOs in the Santa Catalina Channel

LES AUTEURS

PAUL STONEHILL

Paul Stonehill, réfugié juif d’origine de l’ex-URSS, plus précisément de l’Ukraine, est un auteur et conférencier américain, spécialiste de l’ufologie et des phénomènes paranormaux en Russie et dans les pays d’Europe orientale et d’Asie. Il a été orateur dans de nombreux congrès aux Etats-Unis et en Europe, et a rédigé de nombreux articles en anglaise et en russe sur les OVNIs et les OANIs (Objets Aquatiques Non Identifiés), ainsi que plusieurs articles sur l’histoire de la Chine antique et ses aspects paranormaux. Il est coauteur avec Philip Mantle de plusieurs livres sur le phénomène OVNI dans l’Union Soviétique et dans la période postérieure à la chute du Mur de Berlin. Paul Stonehill anime une chaîne You TubeParanorma Research Paul Stonehill  riche de centaines de vidéos, certaines courtes, d’autres longues de plus d’une heure, dans lesquelles il présente avec beaucoup de relief de nombreux dossiers retentissants, propres à l’ufologie en Russie, mais également autour d’autres phénomènes inexpliqués, tels l’Almasty, humanoïde primitif souvent rapporté dans les régions reculées de la Russie asiatique et de la Sibérie. 

Philip Mantle

Philip Mantle est un ufologue de renom international, conférencier et producteur. On trouve un portrait complet sur le site. Ses livres ont été traduits dans six langues. Il est l’ancien Directeur des Recherches du BUFORA (British UFO Research Association) et l’ancien representant du MUFON pour l’Angleterre. Philip a écrit des articles pour de nombreuses publications dans le monde et a été directeur de la publication et rédacteur pour des magazines ufologiques de premier plan. Il est co-animateur de la l’émission ufologique  Inside Outer Limits Radio Show hébergée par la radio PAUK Paranormal UK Network. Il vit actuellement à Pontefract, dans le West Yorkshire, Angleterre.. 

Galerie photos OVNIs en Russie

Couverture édition anglaise
Couverture édition anglaise
Couverture édition espagnole
Couverture édition espagnole
Couverture édition russe
Couverture édition russe
Couverture édition Brésil
Couverture édition Brésil
visuovnirissue

Le livre en français sera disponible prochainement, date de sortie prévue le 25 septembre 2020 sur le site Amazon…