Retour sur le 05/11/1990 (LDLN 303)

Vous pouvez retrouver cette article dans la revue LDLN Numéro 303:

  Ce qui s’est produit ce soir-là, en France, entre 18 et 20 h, constitue un événement ufologique majeur, qui pourrait avoir des conséquences non négligeables. Les témoins se comptent milliers. Certes, bon nombre d’entre eux ont probablement observé la rentrée atmosphérique du 3e étage d’une fusée  »Proton »; toutefois, il est évident qu’une grande partie des observations se rapporte à tout autre chose qu’à l’engin soviétique. La répartition géographique des lieux, les directions d’observation, mais surtout les indications de tailles apparentes (gigantesques  dans bien des cas) et les descriptions d’énormes masses sombres, tout cela prouve abondamment que la fusée soviétique, contrairement à ce qu’ont claironné les média, ne suffit pas à expliquer « l’ovni du 5 novembre ». Il faut d’ailleurs ignorer bizarrement la réalité de cette soirée, pour parler au singulier de « l’ovni », comme si le même objet avait été vu, simultanément et sous des angles énormes, en Bretagne, dans le Loir-et-Cher et dans le Jura!

  La grande question que posent les événements de cette soirée, c’est cette étrange simultanéité entre un phénomène de rentrée atmosphérique et des manifestations d »authentiques ovnis ». Or, il y a plus de vingt ans que les ufologues ont noté ce genre de coïncidence. La première fois, c’était sans doute à la suite de la mémorable nuit du 17 au 18 juillet 1967 ( voir LDLN 295, pp. 35 à 37), et il semble bien que les événements du 21 décembre 1988 (LDLN 295, pp. 17 à 23 et 298, pp. 1 et 18 à 22) s’apparentent à ce type de phénomène.

  Au moment où certains se plaisent à dénigrer l’ufologie, il n’est peut-être pas inutile de souligner que, pour étudier les OVNI, on n’a encore rien trouvé de plus performant…que les ufologues!

Venons-en maintenant à quelques témoignages du 5 novembre. Neuf jours après l’événement, la documentation est déjà très abondante, et il nous faudra revenir plus longuement sur ce sujet dans le numéro 304. Remercions toutes les personnes qui ont déjà contribué à cette étude. Mme Gueudelot a déjà fait un gros travail d’enquête dans les Landes. Pierre Naigeon en a fait autant dans le Loiret, ainsi que M. Matzner dans la région de Belfort, Hervé Benvegnen en Suisse, M. Bellanger en Touraine, et tant d’autres encore qu’il n’est réellement pas possible de les citer tous. Au total, c’est une sacrée équipe qui est au travail. Merci encore à tous pour leur dévouement. Ce que vous faites, pendant que d’autres parlent est irremplaçable.

Neuilly-sur-Marne (93)    Vert-le Grand (91)    Nibelle (45)

Maisons-Alfort (94)      Huisseau-sur-Cosson (41)

Brétigny-sur-Orge (91)  Vert-Saint-Denis (77)

Joël Mesnard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *